Vincent van Gogh - Autoportrait à l'oreille bandée

Dernière mise à jour : 20 juil.

Vincent van Gogh peint l'autoportrait à l'oreille bandée en janvier 1889. Depuis plus d'une semaine, il est en convalescence chez lui, dans la maison jaune qu’il loue à Arles, après deux semaines à l'hôpital. A 35 ans à peine, il se remet d'une grave blessure qu'il s'était infligée dans la nuit du 23 décembre, à l'issue d'une violente dispute avec Gauguin.

Van Gogh et Gauguin cohabitaient depuis deux mois et avaient l'intention d'aménager la maison jaune en atelier pour accueillir une communauté d'artistes avant-gardistes. Mais la tension entre eux avait grimpé. Gauguin incitait van Gogh à délaisser la technique d'observation directe en faveur d'une peinture plus symbolique et plus abstraite. Leur divergence et leurs tempéraments bien trop différents auront finalement raison de leur amitié.

Déjà perturbé par les fiançailles de son frère Théo, van Gogh finit par s'emporter. Une dispute éclate. Il agresse Gauguin physiquement et le fait fuir définitivement.

On sait peu de choses sur les heures qui ont suivi le départ de Gauguin mais on suppose qu'à la nuit tombée, van Gogh se coupa l'oreille au rasoir devant un miroir avec minutie. Il perdit tellement de sang qu'il dut l'éponger dans des draps.

Sur la toile, van Gogh se représente meurtri. Il pose dans un lieu qui rappelle son petit atelier au rez-de-chaussée de la Maison Jaune. En arrière plan se tient un chevalet sur lequel repose une toile blanche entamée. A droite une éstampe japonais est accrochée au mur. Van Gogh les les collectionnait. Il en possède une centaines et s'en inspire dans la conception de ses tableaux. Van Gogh admirait les des arts orientaux et il quitta Paris trois ans plus tôt pour le sud de la France où les paysages sauvages et les couleurs vives lui rappelaient l'esthétique japonaise.

Une grande partie du portrait est dessinée au fusain puis colorée au pinceau. Les différentes surfaces du tableau sont recouvertes d'épaisses taches de peinture et le visage du peintre est teinté de couleurs aux tonalités chaudes.

De 1886 à 1889, van Gogh peint environ trente-cinq autoportraits. Dans chacun d'eux, il se dévoile un peu plus et nous laisse rentrer pas à pas, trait par trait, dans son intimité. En partageant avec nous ses aspects les plus tourmentés, le peintre laisse entrevoir la douleur qui l'avait façonné en tant qu'artiste tandis qu'il traversait les moments les plus sombres de son existence.

Nathan.

Retrouvez-moi sur Youtube.


Vincent van Gogh, autoportrait à l'oreille bandée, 1889, huile sur toile, 65x50 cm, Courtauld Gallery, Londres.

 

Karen Serres. La collection Courtauld: Le parti de l'impressionnisme. Paul Holberton, 2019.

Bernadette Murphy. L'oreille de van Gogh. Actes sud, 2017

 

#vangogh #oreille #vincent #autoportrait #Artinablink #gauguin

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout