John Simpson - L'Esclave captif

Dernière mise à jour : 21 juil.

Dévoilé à Londres en 1827, L'esclave captif de John Philip Simpson, n'a plus été vu du grand public jusqu'à son acquisition par l'Art Institut of Chicago en 2008. Le tableau emblématique du peintre britannique dépeint un prisonnier menotté sur un siège en pierre qui fixe un point inconnu hors champ.

Il fut longtemps admis que Simpson avait peint L'esclave captif en s'inspirant de sa peinture Head of a Man, qui fait aujourd'hui partie de la collection du Tate Museum à Londres. Pourtant, le regard déterminé de l'homme dans Head of a Man lui confère un charisme et une contenance dont est dépourvu l'esclave aux mains menottées, qui par son air mélancolique fait sans doute plus penser un martyr. Le contraste entre les deux portraits suggère que bien qu'il s'agisse du même homme, Head of a Man serait une œuvre à part entière et non une étude préparatoire.

L'homme du tableau a depuis été identifié et il s'agit de l'acteur américain Ira Aldridge. Né en 1807 en homme libre à New York, Aldridge était le premier acteur noir à jouer Othello sur les scènes londoniennes. Il était en quelque sorte un symbole. En ajustant sa posture et en orientant son regard vers le haut, Simpson accentue ses qualités d'acteur et l'aspect dramatique du tableau. Il insuffle à la scène une atmosphère singulière, Il fait ressortir la lueur blanche dans les yeux de l'acteur et va même jusqu'à imiter la texture rugueuse de la combinaison orange par de légers coups de pinceau.

La présence d'Aldridge dans l'esclave captif n'est pas le fruit du hasard. Elle souligne le contexte politique et culturel dans lequel le portrait a été conçu. Au milieu des années 1820, l'abolition de l'esclavage était au centre du discours public. Des débats moraux et politiques s'élèvent en Angleterre, à travers l'Europe et en Amérique. Fin stratège, Simpson allie d'une main de maître romantisme, réalisme et politique pour plaider en faveur d'une cause aux enjeux considérables.


Nathan

Retrouvez-moi sur Youtube


John Philip Simpson, The Captive Slave, 1827, huile sur toile, 102x128,2 cm, Art Institute of Chicago.

John Philip Simpson, Head of a Man, 1827, huile sur toile, 73,3x56,2 cm, Tate, London.

 

https://www.artic.edu/artworks/193664/the-captive-slave

Postle, Martin ."The Captive Slave" by John Simpson (1782-1847): A rediscovered masterpiece. The British Art Journal 9, no. 3 (Spring 2009), 18-26.

 

#lesclave_captif #captif #head_of_a_man #race #esclavage #johnphilipsimpson #headofaman #iraaldridge #artinablink #esclave #noir

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout